Ville de NEUILLY-PLAISANCE
Accueil / Cadre de vie / La Belle de Neuilly-Plaisance - Jour après jour

La Belle de Neuilly-Plaisance - Jour après jour

Depuis deux ans, Neuilly-Plaisance a rendez-vous avec l'histoire agricole

Suivez au jour le jour la grande aventure de la pomme de terre "la Belle de Neuilly-Plaisance

En 2014, de mars à septembre, des centaines de Nocéens ont suivi l’aventure « Du blé au pain ». Du labour aux ateliers de fabrication du pain en passant par le semis, la moisson, le battage et la vente de miches, le blé leur a livré tous ses secrets.

MandolaEn 2014, l’aventure continue. La grande fresque historique et agricole se poursuit avec le labour, la plantation et la récolte de « la Naissance de la Belle de Neuilly-Plaisance ». A cette occasion, la Ville de Neuilly-Plaisance a le plaisir de dévoiler le nom officiel que portera désormais la pomme de terre racée issue de la variété Mandola : « la Belle de Neuilly-Plaisance ».

Créée à la station de Bretagne Plant à Ploudaniel (Finistère) et multipliée en Bretagne, la Mandola est une nouvelle variété de pomme de terre qui offre une bonne tolérance à la chaleur. Avec ses yeux superficiels et sa peau lisse, la Mandola a une très belle présentation. En cuisine, polyvalente et très savoureuse, elle convient très bien aux frites, purées, gratins et potages.
Cette variété de pomme de terre demi-précoce très productive s’adapte parfaitement aux climats d’Europe du Sud, d’Europe centrale, d’Afrique de l’Ouest et du Moyen Orient.

Mercredi 3 septembre : Tout le monde en parle !

tf1newsLCI, la chaîne d'information du groupe TF1 présente en exclusivité un reportage sur "La Belle de Neuilly-Plaisance : une pomme de terre labellisée 9-3".

La ville de Neuilly-Plaisance, en Seine-Saint-Denis, a créé une pomme de terre pour lutter contre les stéréotypes.

Pour visionner la video, cliquez sur le lien http://videos.tf1.fr/infos/2014/la-belle-de-neuilly-plaisance-une-pomme-de-terre-labellisee-9-8479494.html?xtmc=neuilly%20plaisance&xtcr=1

 

 

 

Mardi 17 juin :  La "Belle de Neuilly-Plaisance" pousse et s'épanouit

CaptureDepuis le temps du désherbage, la pomme de terre de Neuilly-Plaisance, plantée par les Nocéens en avril, a bien poussée. Sur certains pieds, on commence même à voir quelques petites fleurs blanches. Quand les fleurs auront fanées, il sera temps de récolter "la Belle de Neuilly-Plaisance".

Venez lui rendre visite à la prairie du parc des coteaux d'Avron !

 

Champ de Belle

 

Mercredi 21 mai, à 15h, Désherbage

désherber1Les enfants de la MCJ sont venus désherber le champ de « Belle de Neuilly-Plaisance ». Voilà, maintenant, trois semaines que le célèbre légume a été planté par les Nocéens et il est important de veiller à ce que sa pousse se passe dans les meilleures conditions. Suivant les conseils avisés de l’écologue de la Ville, une vingtaine d’enfants de la MCJ, munis de gants et de sacs en plastique ont arraché avec soin les mauvaises herbes qui poussaient non loin des pommes de terre et entravaient leur développement.  Après la plantation, ils ont participé, jour après jour, à l’évolution de le pomme de terre et ont même découvert, attentifs, les premières pousses hors terre de la tubéreuse.

Les Nocéens sont vraiment aux petits soins pour « la Belle de Neuilly-Plaisance » !désherber2

 

Un mois s'est écoulé depuis sa plantation.
La « Belle de Neuilly-Plaisance » est sortie de terre
et nous montre ses premières feuilles. 

 

Pour voir plus de photos, cliquez ici.

 

 

Lundi 28 avril, 10h, Plantation (suite)

DSC 0035

Ce matin, André Pazek et Manu Rodrigues, deux valeureux Nocéens sont venus prêter main-forte à l'écologue de la Ville pour planter les neuf derniers billons de pommes de terre à la prairie du parc des coteaux d'Avron. En moins d'une heure, le tour était joué. Le champ de 400m2 est un champ où 1 850 pieds de pommes de terre "la Belle de Neuilly-Plaisance" vont pousser grâce à l'action conjointe de la chaleur de la terre, du soleil et d'un arrosage régulier. 

 

DSC 0034

DSC 0031

DSC 0045

 DSC0015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 26 avril, 11h, Plantation

EnfantSavez-vous planter la pomme de terre à la mode de Neuilly-Plaisance ?

Après l’étape du labour, les enfants de la MCJ, des crèches et cent cinquante Nocéens sont venus, malgré le mauvais temps, manier le transplantoir afin de planter « la Belle de Neuilly-Plaisance », sous le regard attentif de Christian DEMUYNCK, Maire, et des élus de la Ville.

1 850 pieds de pommes de terre germées, issus de la variété Mandola, ont été déposés soigneusement en haut des billons à 10 cm de profondeur par les Nocéens, apprentis agriculteurs. Les germes des tubercules ont été placés vers le haut au fond du trou, selon les conseils avisés de l’écologue de la Ville. Les « Belles de Neuilly-Plaisance » ont ensuite été délicatement recouvertes d’une fine pellicule de terre.

A l'issu de cette pluvieuse matinée, dix-huit billons sur vingt-sept ont été plantés.DSC 0207DSC 0121

Les enfants de la MCJ ont apprécié ce moment en dépit de la gadoue et ont affirmé qu'ils reviendraient voir leurs pommes de terre pousser. Les Nocéens, quant à eux, ont retrouvé avec plaisir les gestes familiers du jardinage et de l'agriculture. 

La plantation de la Belle de Neuilly-Plaisance a suscité l'engouement de la presse régionale avec la venue d'une journaliste du "Parisien".

 Pour lire l'article du "Parisien", cliquez ICI

Pour voir plus de photos, cliquez ICI

 

 

 

Vendredi 25 avril, 10h, Les piquets

 

photoIl a fallu pas moins de deux heures, ce matin, pour planter 1 850 piquets sur le champ sillonné de la prairie du parc des coteaux d’Avron.

Disposés tous les 30 cm, le long des 27 billons, ils indiquent  précisément aux Nocéens où planter « la Belle de Neuilly-Plaisance ». 

Demain sera le grand jour !

Piquet 1

Piquet 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 22 avril, à 13h30, les sillons

Fraise mécaniqueSix jours avant la plantation de « la Belle de Neuilly-Plaisance », il est temps d'ameublir le sol à l'aide d'un Rotovator ®, plus communément appelé fraise mécanique

Après plusieurs passages de la fraise attelée au tracteur, la terre retournée a revêtue une couleur plus foncée.

Le traceurLe traceur remplace la fraise mécanique pour creuser les sillons et créer les billons.

Les 1 850 pieds de pommes de terre germées seront plantées au sommet des billons, remblai de terre situé entre les sillons. Tandis que la longue tranchée ouverte dans la terre (sillon) facilitera l'écoulement de l'eau et l'arrosage des pieds plantés. Au total, 27 billons ont été tracés sur le terrain de 400m2 à cultiver.

Pour plus de photos,cliquez ICI

 

 

Samedi 12 avril, 11h, le labour

Ce samedi 12 avril, Christian DEMUYNCK, Maire - accompagné de Pascal BUTIN, Maire-Adjoint, et Philippe BERTHIER, Conseiller Municipal - est venu assister aux côtés de deux cents Nocéens au labour du champ situé à la prairie du parc des coteaux d’Avron.Labour2

Unicia et Ophélie, jeunes mules de trait, âgées de 12 et 6 ans, ne ménagent pas leur effort pour labourer le terrain de 400 m2 du parc des coteaux d’Avron. En dressage depuis deux ans, elles ne rechignent pas à tirer le brabant, la croskillette et la herse.

Les sillons sont creusés par le brabant à plus de 40cm de profondeur pour permettre d’ici quinze jours de planter les pommes de terre germées. Dans les virages, parfois le brabant verse. Il faut le redresser.

Pour le hersage, il faut déplier la croksillette et la séparer de la herse. La croskillette ressemble presque à un engin de torture médiéval avec ses impressionnants essieux auxquels ne résistent aucune motte de terre. La herse et sa double grille nivelle ensuite le champ. Les outils datent d’après la Seconde Guerre Mondiale. Les agriculteurs retrouvent avec aisance les réflexes et les gestes de leurs ancêtres.

labour1Les Nocéens qui ont bien connu ce temps-là, regardent nostalgiques, le canadien, exposé sur la prairie : cet outil agricole que les agriculteurs utilisaient pour déchaumer, biner ou ameublir les sols. Les enfants sont ébahis. Les parents interrogent. Les agriculteurs triment et flattent les mules.

Pour plus de photos, CLIQUEZ ICI

 

 

 

 

Un peu de vocabulaire

Un Brabant : Charrue destinée au labour composée d'un soc et d'un versoir. Cet outil agricole, apparu à la fin du XIXe siècle, permet de nettoyer le sol avant son retournement.

Brabant

 

 

 

 

 

 

Une herse : Constituée d'un châssis en forme de grille formé de deux séries de barres, cet instrument permet de travailler la terre en surface pour préparer un lit de semences. Son passage aplanit le sol en pulvérisant les mottes.Herse

 

 

 

 

Une croskillette : également appelée "émietteuse", ce rouleau à léger disques dentés permet de niveler et de tasser superficiellement le sol.

Croskillette

 

 

 

 

 

Un canadien : Instrument muni de dents adaptés à différents travaux de préparation du sol comme la préparation des lits de semence ou le déchaumage (technique consistant à enfouir les restes de pailles dans la terre).

 Canadien

 

 

 

 

 

Un transplantoir : sorte de petite truelle individuelle à manche court et lame métallique en forme de pelle, utilisée pour casser la croûte de terre, faire des trous pour des plantations ou des repiquages.

transplantoir

 

 

 

 

 

 

 Les prochains rendez-vous

Samedi 21 juin : désherbage à la prairie du parc des coteaux d'Avron

A l'occasion de la Fête du Parc, nous vous attendons nombreux, en début d'après-midi, pour la deuxième opération de désherbage sous l'oeil attentif de Manu RODRIGUES, dynamique Nocéen, spécialiste ès tubercules, et pour arracher les mauvaises herbes qui pourraient entraver le bon déroulement de la pousse de "La Belle de Neuilly-Plaisance". Munissez-vous de vos gants de jardinier !

3ème étape : la vente-dégustation, samedi 6 septembre

RécolteLa traditionnelle Fête de la Rentrée sera organisée par la Municipalité pour fêter la dégustation et la vente des pommes de terre. Ayant poussée et mûrie durant 134 jours, « la Belle de Neuilly-Plaisance » est vivement attendue !

Les Nocéens pourront venir acheter « la Belle de Neuilly-Plaisance » à 1, 50 €/kg et, enfin déguster le légume de leur labeur sous forme de « Pochée de la Belle de Neuilly-Plaisance à la crème ciboulette » au stand Restauration.

 A Neuilly-Plaisance, on a la patate !

Galerie photos

Toutes les galeries